Personne n’oubliera cette année

2020 marquera toutes les psychés

Le virus s’est progressivement infiltré dans le monde entier

Les chinois furent les premiers touchés

Et comme une vague effrénée

Elle poursuivit sa course incontrôlée

C’est la planète entière qui fut infectée 

Et plus d’un milliard de personnes confinées

De jeunes non scolarisés

Les hôpitaux se sont vite retrouvés

Remplis de personnes âgées fragilisées

Mais rapidement on appri à la télé

Que nul ne pouvait être épargné

 Du jour au lendemain se sont retrouvés fermés

Nos restaurants, magasins, cafés préférés

Où nous-nous retrouvions habituellement pour acheter, discuter,

Se rencontrer, échanger, bavarder, fêter, s’embrasser, rêver…

Et tout à coup nous sommes contraints à rester enfermés.

Interdiction de sortir, excepté pour aller acheter de quoi manger

Gantés et masqués, sinon nous risquons d’être contaminés

Permission de se promener dans un périmètre imposé!

 Pour l’économie mondiale c’est une tragédie annoncée

Dont nombreux ne pourront se redresser 

Malgré toutes les mesures engagées.

 Quotidien chamboulé, vie sociale réinventée, angoisses exacerbées.

Le télétravail s’est imposé pour continuer à faire avancer

Les entreprises qui survivraient à ce tsunami qui nous est infligé.

 Sur les réseaux sociaux de nombreux groupes se sont crées

Suggérant diverses activités pour se relaxer, ne plus stresser

Yoga, séances de gym, lecture, et autres occupations nous sont proposées

Concerts en live sont organisés, un grand élan de solidarité!

 Notre vie sociale s’est transformée en apéritifs et dîners skypés

Ou rendez-vous sur zoom groupés 

 Mais ce n’est bien sûr, pas le cas de toute la société

Les plus aisés ou plus insouciants s’amusent à en profiter

Et ont pu imaginer de nouvelles façons de rester connecté

Confinés dans leur belle maisonnée

 Pour d’autres il faut se booster, se coordonner, se structurer

Pour ne pas se laisser aller, s’abandonner voir même couler

Combiner devoirs à la maison et télé-travailler

Semble alambiqué pour l’ensemble de l’humanité

 Les plus précaires se retrouvent esseulés

Dans de petits espaces étriqués et limités

Parfois sans même pouvoir manger ni se connecter

Faute de moyens trouvés pour pouvoir les aider

 Les personnes hospitalisées et les plus âgés

Enfermées et délaissés sans aucune possibilité

De mitoyenneté avec ami(e)s ou parenté.

 Chaque soir confinés, un élan de solidarité

Se répand sur les balcons ou les fenêtres pour célébrer

Nos soignants que nous ne remercierons jamais assez

De tout faire pour sauver toutes ces personnes touchées

Par la bactérie, qui tentent de lutter et résister

 Une grande pensée aussi pour les nombreux policiers

Pompiers, livreurs, éboueurs, épiciers 

Boulangers, chauffeurs routiers

Grâce à qui notre quotidien peu pour l’instant rester quasi inchangé.

 Que d’émotions partagées, réveillées, suscitées

De sentiments évoqués, abordés et remémorés

 Ne serait-ce pas là l’occasion rêvée 

Naturellement, quand on en a la possibilité

De pouvoir s’arrêter, se calmer, regarder

Marcher, prendre ce temps pour observer 

Après s’être pensé plus fort que mère nature

Nous pourrions réfléchir ensemble comment faire évoluer, 

Transformer, modifier notre société

Pour qu’après cette 3ème révolution

Nous puissions encore danser et nous embrasser

 

 

Inscrivez-vous à la Newsletter Gran-dire.be

Articles, vidéos, news ...

Merci pour votre inscription !