Le reflexe de Moro

Ce réflexe apparaît progressivement au début du 3eme mois de gestation (8-10 semaines)

Il devrait être intégré à l’âge de 4 mois, c’est à dire que le bébé ne réagisse plus avec les bras qui sursautent à partir de cet âge là environ.

C’est le premier des réflexes primitifs qui apparait lorsque les factions de retrait s’intègrent peu à peu. Il est déclenché par une brusque inclinaison arrière de 30° de la tête du bébé allongé sur le dos, une sensation de chute, un bruit fort, ou tout stimulus sensoriel inattendu.

Ce réflexe joue un rôle fondamental dans le développement de la sensation de sécurité.

Votre enfant est très sensible émotionnellement, vous le sentez régulièrement en stress , à des difficultés pour s’entendre avec les enfants de son âge, est très sensible au niveau tactile, auditive, ne supporte pas la lumière forte.

Il se sent régulièrement en insécurité, anxieux, fait des accès de colère, régulièrement frustré, manque de souplesse et de sécurité émotionnelle.

Est-il peu résistant, à une immunité faible, le mal des transports, un manque de coordination et d’équilibre, une difficulté à s’abstraire des bruits de fond…..

Et si toutes ces situations pouvaient être liées à un reflexe primitif non intégré ?

Le reflexe de Moro est une réaction automatique à un changement soudain dans la stimulation sensorielle.

Si le bébé ne l’a pas intégré, il peut en résulter toutes ces perturbations.

La bonne nouvelle, c’est que l’on peut retravailler ce reflexe par l’intermédiaire de mouvements.

 

logo Carole Bloch Grandire

Inscrivez-vous à la Newsletter Gran-dire.be

Articles, vidéos, news ...

Merci pour votre inscription !